What’s next.

Continuer à réinventer les relations entre l’homme et la technologie

SaaS : le retour d’expérience des hôpitaux américains

Le modèle SaaS semble avoir pris ses marques outre Atlantique, selon une étude récente. En France, quelques freins persistent encore mais les opportunités offertes par le modèle SaaS prennent l'avantage.
Par
SaaS, les retours d'expériences des hôpitaux américains

Cela fait presque 10 ans que l’intérêt du modèle SaaS pour les hôpitaux a été théorisé. Mais ce n’est que plus récemment que les réseaux, la sécurité, les entrepôts de données et les applications SaaS ont atteint la maturité suffisante pour que les voyants de l’externalisation passent au vert. Cependant, dans le domaine de la santé, les décideurs sont-ils vraiment prêts à migrer leurs infrastructures, plateformes et applications dans le Cloud ?

Saas : retours d’expérience des hôpitaux américains

Une étude réalisée en mars 2019 pour le compte de SPOK auprès de 71 membres du College of Health Information Management Executives (CHIME) a cherché à évaluer la manière dont les hôpitaux ont géré les déploiements d’applications en mode SaaS. Voici les 6 points à retenir :

  1. 100 % des établissements ont déclaré utiliser le SaaS
  2. 63 % utilisent au moins 6 applications en mode SasS
  3. Les 3 principales applications était : 1/Portail web ciblant les patients, 2/ la télémédecine, 3/ les communications mobiles
  4. 75 % des répondants ont déclaré que la réduction des coûts était la première des motivations
  5. Dans 68 % des cas, les déploiements se sont passés comme prévu : mieux que prévu dans 19 % et moins bien que prévu dans 13 % des cas
  6. Les failles et les attaques de sécurité sont les 2 principales sources d’inquiétude des responsables informatiques

SaaS en France, quels sont les freins ?

En France, les logiciels SaaS ont conquis une part importante d’entreprises. Mais dans les hôpitaux, l’adoption semble moins rapide. Alors que les technologies et les offres sont désormais adaptées aux enjeux de confidentialité, sécurité et flexibilité des établissements de santé, il reste des freins.
Tout d’abord, un frein culturel. Car historiquement depuis leur création dans les années 60, les hôpitaux universitaires ont concentré toutes les fonctions de l’hôpital « dans les murs » dans une logique patrimoniale. Et puis, un frein lié à la confiance. La majorité des points soulevés par les DSI lors de la réflexion sur la mise en place d’un Cloud portent sur la sécurité et la confidentialité des données.

Les avantages du SaaS mesurés par les hôpitaux

Toujours d’après l’étude menée par SPOK auprès du CHIME, les établissements de santé outre atlantique ont mesuré le succès des logiciels SaaS. En haut du classement, l’amélioration des flux de travail (66%) et de la satisfaction des utilisateurs (65%). Et c’est bien de cela dont il s’agit : servir au mieux les professionnels de santé et les aider à mener à bien leurs tâches quotidiennes. Chez Nuance, nous pensons que le Cloud et le modèle SaaS répondent aux besoins d’agilité, de mobilité et de flexibilité des établissements de santé. C’est pourquoi, notre solution de reconnaissance vocale, Dragon Medical One, est désormais disponible dans le Cloud (Microsoft Azure / Certifié HDS) et distribuée en mode SaaS.

 

Sources:

En savoir plus

Téléchargez le "Guide de la reconnaissance vocale dans le Cloud" et apprenez comment le Cloud répond aux nécessaires transformations des établissements sanitaires..

Télécharger

Étiquettes : , , ,

À propos de Sandra Logut

Sandra Logut a développé son expertise e-santé depuis plus de 10 ans, notamment auprès d’un éditeur de systèmes d’information santé (#SIH #DPI #RIS #PACS #LIS) en France et au Benelux, puis en exerçant comme consultante pour accompagner les stratégies e-santé des entreprises et des start-up. A titre personnel, Sandra est membre de l’APSSIS, une association qui œuvre pour la sécurité des systèmes d’information de santé.