La santé, une histoire personnelle

Notre travail sur l’intelligence artificielle dans le secteur de la santé fait une différence fondamentale en termes de bilans positifs et d’expériences personnelles.
Par
main-d-un-médecin-tenant-la-main-d-un-patient

Avec toutes les discussions liées aux coûts médicaux, aux paiements des assurances, aux avancées technologiques ou à la recherche, il est facile de perdre de vue une simple vérité : la santé est une histoire humaine. D’où ma mission personnelle, d’utiliser notre travail sur l’intelligence artificielle (IA), le Cloud, et le traitement naturel du langage, pour améliorer les bilans de santé pour les patients et les médecins.

Nombre de discussions sur la santé se focalisent sur l’utilisation de la technologie pour éradiquer le manque d’efficacité du système. Cela implique, par exemple, considérer un changement de système de paiement, passant de rémunération à l’acte au remboursement de résultats tangibles. Ces éléments peuvent paraître assez techniques, cependant il n’y a pas un long chemin à faire pour réaliser qu’ils ont aussi une dimension humaine.

Par exemple, lorsque vous allez voir votre médecin, ce dernier va passer un certain temps derrière son écran, alors qu’il interagit avec vous. Ce n’est satisfaisant ni pour vous, ni pour lui, qui a étudié la médecine pour soigner des gens et non pour remplir des formulaires. Pour être payés, les médecins passent jusqu’à 45 % de leur temps à documenter leur travail, et ces tâches administratives engendrent aussi un sérieux problème de stress.

Les patients ont parfois l’impression de passer au second plan, et je parle en connaissance de cause. Je repense à toutes ces fois ou j’ai eu à répondre aux mêmes questions avant un rendez-vous, et encore une fois à mon arrivée au cabinet, pour finalement me sentir bousculée car le médecin essaye de respecter le planning de sa journée.

Chez Nuance Healthcare, notre travail implique, et va au-delà du simple fait de rendre le système de santé plus efficace. En fait, nous jouons un rôle significatif dans l’élaboration et la réponse aux objectifs du gouvernement, de l’industrie et des bénéficiaires des services de santé, dans l’amélioration de l’expérience et des résultats médicaux. Les démarches nationales pour favoriser le déploiement et l’usage des dossiers patients informatisés (DPI), mais aussi les efforts pour le développement de l’usage du DMP (Dossier Médical Partagé) doivent permettre un meilleur partage des données cliniques entre les équipes de soins et leur consultation (partielle) par les patients. Cela implique que ces données médicales personnelles soient capturées en temps réel par celui qui les produit, à savoir le médecin.

En scénario réel,  l’expérience patient peut et s’initiera sur leur téléphone portable : le patient pourra suivre les données médicales quotidiennement. Lorsque ce dernier enverra un email à son médecin, avec une description ou une photo de ses symptômes, le contenu de l’email sera automatiquement sauvegardé dans son (DPI). Un logiciel d’assistance médicale pourra extraire les informations clés de l’email du patient, grâce à un système de reconnaissance étudiant les antécédents et autres données cliniques. Un récapitulatif détaillé avec les options de traitements recommandés, sera alors généré, et ce, avant même que le patient n’entre dans la salle d’examen.

Durant la consultation, un assistant virtuel (relativement similaire aux haut-parleurs intelligents que l’on a dans nos maisons de nos jours) enregistre l’échange. Le médecin peut alors rester concentré sur son patient, au lieu de consulter l’écran de son ordinateur.  Il dicte les notes de consultation et sa prescpription, alors que l’assistant virtuel détermine quels médicaments peuvent être pris et propose des alternatives basées sur les antécédents du patient. Les algorithmes IA scannent les images diagnostiques correspondantes pour donner une première interprétation et étayer la décision finale à l’aide de données. Le médecin a ainsi plus de temps pour se concentrer sur les soins.

J’ai également des exemples tirés de ma propre vie personnelle. J’ai perdu ma femme à cause d’une crise cardiaque il y a quelques années. Son âge, ses antécédents médicaux et ses symptômes n’avaient pas permis au docteur de suspecter une crise cardiaque. En y réfléchissant, ses symptômes, les mots qu’elle a utilisés pour décrire ces symptômes et les autres facteurs, auraient peut-être été identifiés et signalés au médecin par un algorithme conçu pour détecter des signes précis. Cela aurait éventuellement changé le diagnostic et l’issue.

Alors oui, ce que nous sommes en train de faire avec l’IA, le cloud et le traitement naturel du langage dans le domaine médical, est sur le point d’améliorer les coûts et l’efficacité du système. Mais bien plus que cela, il s’agit de faire une différence fondamentale en termes d’expériences et résultats pour les patients et les médecins (que ce soit pour eux-mêmes, mais aussi pour leurs collègues, leurs amis et leurs familles).

La santé est une histoire humaine, et elle se doit de l’être.

Sources:

L’intelligence artificielle dans la santé

Découvrez comment l’intelligence artificielle est employée dans le domaine médical aujourd’hui. Augmentant le potentiel du médecin, elle permet des économies de temps et d’argent.

Decouvrez

Étiquettes : ,