Les nouveaux rôles du DSI en établissement de santé

La transformation digitale des établissements de santé modifie les rapports de force entre les cadres dirigeants. Avec un équilibre du pouvoir tourné vers l’IT, de nouvelles responsabilités incombent aux DSI, celles d’être visionnaires et acteurs du changement.
Par
Les directeurs des systèmes d’informations dans les établissements de santé doivent avoir des compétences multiples pour répondre aux nouveaux enjeux informatiques territoriaux.

Beaucoup d’entre nous se rappellent quand la technologie représentait un aspect mineur de la santé. Il y a une quinzaine d’années, les équipes informatiques des établissements de santé avaient bien souvent leurs bureaux au fin fond d’un sous-sol de l’hôpital. Eloignées des autres équipes dirigeantes, leur champ d’action intervenait à la périphérie du processus décisionnel des soins aux patients. Mais les choses ont changé – lentement au début, puis très rapidement.

Si l’on prend le cas du Dossier Patient Informatisé (DPI), celui-ci est en bonne voie d’adoption au sein des établissements de santé, avec un taux de projets achevés en 2017 ou en cours égal à 90% selon l’Atlas des SIH 2017 de la Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS). La tendance ne devrait pas faiblir, puisque les GHT viennent de finaliser les schémas directeurs pour la convergence des SI de leurs hôpitaux. Bientôt, mutualisée, la DSI de GHT, portera des projets IT territoriaux. Les projets se sont beaucoup complexifiés ces dernières années. Les compétences informatiques requises ont considérablement vu leur niveau s’élever pour mettre en place des SI performants et ainsi répondre aux nouvelles exigences imposées.

Comme l’a écrit, en décembre dernier, le journaliste Yves Grandmontagne dans son article publié sur le site itsocial.fr : « Il existe selon Deloitte quatre pivots qui définissent le principal profil du DSI. Il s’agit d’autant de rôles que le DSI devra assumer à un moment ou à un autre, voire en permanence (…). Ces rôles, Deloitte les assimile à quatre faces d’un même personnage, le DSI/CIO.  Celui-ci devra être un opérateur, un technologue, un catalyseur et un stratège. »

La transformation digitale des établissements de santé modifie les rapports de force entre équipes dirigeantes. Avec un équilibre du pouvoir tourné vers l’IT, de nouvelles responsabilités incombent aux DSI ; celles d’être visionnaire et acteur du changement.

D’autres technologies, notamment comme le Big Data et l’IoT, sont aussi en train de transformer les soins de santé. Aujourd’hui, les DSI sont bien représentés à la table de direction, d’autant plus dans le contexte des GHT. La technologie dans la santé est le moteur de tout, y compris des soins aux patients.

Les DSI sont maintenant appelés à mettre en place des outils pour que les médecins puissent prendre en charge des patients à distance, tout en mettant l’accent sur la continuité des parcours et les soins ambulatoires.

Certains responsables informatiques disent qu’ils doivent également « prêter leur épaule aux médecins » – notamment en guidant les précédentes générations de praticiens à mieux appréhender les changements technologiques, tout en satisfaisant les médecins nouvellement formés qui sont impatients parce que la technologie ne bouge pas assez vite.

« La technologie doit devenir transparente pour le médecin et le servir. Le DSI est une interface facilitatrice qui doit permettre au praticien d’utiliser les dernières technologies pour fournir le meilleur soin possible », expliquait Olivier Boussekey, DSI de l’Hôpital Saint-Joseph à Paris lors d’une discussion en fin d’année sur les nouveaux défis posés aux DSI en santé.

Chez Nuance, nous cherchons constamment à comprendre les défis auxquels sont confrontés les professionnels de santé et les DSI des établissements de soins, et nous nous demandons continuellement comment nous pouvons les aider à y répondre de la manière la plus efficace possible.

Article inspiré du blog https://whatsnext.nuance.com/healthcare/the-changing-role-of-cios-in-healthcare/  :

Sources:

Téléchargez le témoignage

Le rôle du DSI dans la gestion du changement, découvrez l’exemple de l’Hôpital St-Joseph à Paris.

Download

Étiquettes : , , ,

À propos Sandra Logut

Sandra Logut a développé son expertise e-santé depuis plus de 10 ans, notamment auprès d’un éditeur de systèmes d’information santé (#SIH #DPI #RIS #PACS #LIS) en France et au Benelux, puis en exerçant comme consultante pour accompagner les stratégies e-santé des entreprises et des start-up. A titre personnel, Sandra est membre de l’APSSIS, une association qui œuvre pour la sécurité des systèmes d’information de santé.