À l’écoute des besoins du personnel infirmier

Les infirmières prennent la parole ! Nous avons publié un rapport, préfacé par le Royal College of Nursing (RCN), suite à une table ronde que nous avons organisée pour explorer les défis qui pèsent sur les infirmières en matière de documentation médicale et tenter d'y apporter des solutions. Présidée par Anne Cooper, directrice de la sécurité clinique et infirmière en chef au NHS Digital, la table ronde a réuni 15 infirmières et infirmiers expérimentés travaillant dans différents services.
Par
Les infirmières et les infirmiers s’expriment sur les technologies numériques de eSanté qui pourraient les aider à relever les défis de la documentation médicale

 

Une bonne évaluation des défis

    Notre point de départ a été d’évaluer l’ampleur de ces défis. Selon un sondage en ligne, 73 % des infirmières et infirmiers interrogés disent rentrer tard chez eux car ils ont beaucoup d’information à renseigner dans le dossier de soins et le DPI, et un tiers déclare que cela leur prend 20 à 40 % de leur temps. Un participant à la table ronde a cité une étude de l’Université de Nottingham, dont les conclusions appelaient à trouver des moyens pour limiter et simplifier les processus de documentation existants, afin de garantir la complétude et la rapidité des données patients saisies.

    De toute évidence, les exigences de production quotidienne en matière de documentation médicale ont un impact direct sur les soins aux patients. Mais en même temps, des dossiers médicaux complets et détaillés sont indispensables pour assurer des soins de qualité.
     

    Une facette d’un problème plus global

      Force est de constater que les défis posés par la documentation médicale font partie d’un problème global qui touche le système dans son intégralité. Les infirmières et infirmiers occupent un rôle central dans l’administration des soins aux patients, et doivent s’adapter à des environnements très variés impliquant une multitude de technologies. Ils administrent (et prescrivent même parfois) des traitements, endossent certaines responsabilités managériales et assurent désormais de nombreuses tâches qui incombaient auparavant aux médecins.

      L’évolution des pratiques médicales conduit les patients, leur entourage et les soignants à être des « associés » dans le parcours de soins, et la communication dans le secteur de la santé est plus importante aujourd’hui qu’elle ne l’était par le passé.
       

      Des solutions possibles pour un personnel sous pression

        Lors de notre table ronde, nous avons recherché des solutions aux défis qui pèsent sur la documentation médicale et évoqué le rôle que pouvaient jouer certaines technologies, comme la reconnaissance vocale. Nous sommes arrivés à la conclusion que les meilleures avancées technologiques avaient été le fruit d’une concertation entre les fournisseurs de solutions et les personnels soignants, et d’une analyse minutieuse des problèmes rencontrés en première ligne.

        Pour certains participants, même s’il est évident que les dossiers médicaux informatisés représentent une avancée majeure, ils n’apportent que peu d’avantages en matière de documentation, car ils ne font que reprendre les informations qui étaient autrefois consignées manuellement. Les anciens dossiers papier sont désormais simplement « déclinés » sous forme numérique, alors que nous devrions nous interroger sur le type d’informations qui méritent vraiment d’être relevées.
         

        La solution : écouter pour impliquer

          Tout projet technologique doit impérativement impliquer le personnel infirmier dès sa phase initiale. Les « fournisseurs de technologies » travaillant pour les grandes sociétés du numérique doivent notamment mettre leur intelligence et leur créativité au service de la communauté des infirmiers afin de « repenser », avec cette communauté, les processus de documentation médicale en veillant à ce que ce soit la technologie qui s’adapte au personnel infirmier, et non l’inverse. Car, en toute logique, le personnel infirmier n’a aucune raison de s’impliquer pour une technologie qui ne répondrait pas à ses besoins. Ces professionnels de santé ont une idée très précise de ce qu’ils attendent de la technologie, et c’est aux fournisseurs de solutions de santé de les écouter.

          Mais une question demeure : combien seront prêts à prendre le temps d’écouter ce que les infirmiers ont à dire ?

          Sources:

          Plus de temps pour vos patients

          Vous ne consacrez pas le temps que vous souhaiteriez à vos patients et cela vous pèse ? Découvrez comment Dragon Medical peut vous aider à retrouver du temps dans votre journée.

          Decouvrez

          Étiquettes : , , , ,