Le Cloud n’est que la partie visible de l’iceberg

Le Cloud est devenu un élément central des stratégies IT pour fournir aux utilisateurs les meilleures conditions possibles d’utilisation des technologies numériques. Mais dans le domaine de la e-santé, il va falloir être plus ambitieux et élargir la vision actuelle de l’IT pour bénéficier des nombreux avantages du Cloud.
Par

Si vous commencez à écrire un email sur votre téléphone et que vous ne pouvez pas le terminer sur votre ordinateur en arrivant au travail, vous serez frustré, et à juste titre. Aujourd’hui, il est normal de pouvoir accéder à un contenu facilement depuis tout type de support, que ce soit un poste de travail, un ordinateur portable, une tablette, un téléphone ou autres dispositifs portables.

C’est particulièrement important pour l’industrie de la santé, pour laquelle temps et qualité sont essentiels. Les médecins veulent, et ont besoin de pouvoir dicter facilement les informations recueillies, sans se soucier du lieu ou du support. Quand un praticien est à l’hôpital, il peut capturer l’histoire de son patient sur la station de dictée à sa disposition, sur sa tablette ou son smartphone pour entrer ses notes lorsqu’il est dans son cabinet médical, et enfin lorsqu’il travaille à domicile sur son ordinateur personnel, connecté au VPN de l’établissement. Si vous interrogez les médecins sur leur travail quotidien, ils évoqueront leur flux de travail, les soins des patients et la précision des données. La technologie, les applications ou les gadgets ne sont pas leur première préoccupation.

Je travaille pour une entreprise qui exploite le Cloud depuis des années, ce qui nous amène souvent à le considérer comme un acquis. Des milliards d’utilisateurs aux Etats-Unis et au Royaume-Uni comptent chaque jour sur notre cloud, pour alimenter leurs dossiers patients en mobilité. Cependant, le cloud n’est pas LA réponse, en effet, ce n’est qu’une petite partie d’une infrastructure infiniment plus complexe que l’on utilise pour fournir le flux de travail et l’expérience dont nos clients ont besoin.

Pour moi et mon équipe, le Cloud est un acquis. Ce dont nous avons besoin, c’est de rester concentré sur l’expérience et les technologies nécessaires pour offrir cette expérience. Le Cloud est simplement l’une de ces technologies. Nous prêtons donc attention aux plus de 350 000 médecins qui comptent sur nos solutions de reconnaissance vocale clinique et aux 150 000 personnes qui dépendent de nos PowerMics pour s’assurer que le système entend tous les mots correctement, malgré les urgences ou les bébés qui pleurent. Sans oublier les 500 000 médecins qui utilisent les solutions de santé Nuance pour s’assurer qu’ils peuvent saisir, traduire et partager les histoires de leurs patients avec les bonnes personnes, où et quand ils en ont besoin. Ils ont toute mon attention et mon écoute, car c’est leur expérience qui compte le plus à mes yeux.
 

Le Cloud offre une myriade de possibilités

 
Alors que le Cloud est le point de connexion central qui permet une expérience utilisateur transparente, ce qui le rend vraiment précieux, c’est sa capacité à fournir la couverture nécessaire pour s’adapter à diverses offres technologiques qui garantissent aux cliniciens un accès immédiat aux informations patient. Il ne suffit pas d’avoir un produit basé sur le Cloud et de forcer tout le monde à l’utiliser, qu’il s’intègre ou non dans leurs workflows quotidiens et leurs infrastructures informatiques. Ce qui compte ce sont les préférences de chacun : ce qui aide un chirurgien orthopédique ne répondra peut-être pas de la même manière aux problématiques d’un interne ou du personnel hospitalier. Une bonne technologie doit s’adapter à la personne qui l’utilise et à son style de vie, et non l’inverse. La différence est fondamentale. L’usage des technologies mobiles va continuer de croître et les produits utilisant le Cloud ne traiteront pas toutes les frustrations des équipes médicales. Nous concevons nos technologies en fonction de la façon dont nos clients les utilisent. En travaillant à leurs côtés, nous avons compris qu’ils demandaient une technologie de pointe en matière de compréhension du langage clinique, qui leur offrirait une expérience cohérente et intégrée, adaptée à leur infrastructure informatique actuelle. C’est pourquoi les fournisseurs de DPI, petits et grands, et les hôpitaux de toute taille travaillent avec nous. Ils font ce choix, non pas pour le Cloud lui-même, mais pour son potentiel, ainsi que la commodité et la protection qu’il apporte aux médecins et aux patients. Les médecins savent qu’ils peuvent nous faire confiance. Ils comptent sur nous pour continuellement mettre à jour les ontologies cliniques, et ils savent pertinemment que leurs dictées arrivent de façon sécurisée sur le Cloud, au moyen d’un cryptage de 256 bits, quel que soit le périphérique utilisé.

La relation que nous entretenons avec nos partenaires et nos clients est traitée avec le plus grand sérieux. Nous savons que les patients mettent leurs vies entre les mains de leurs médecins, et en retour, les médecins attendent notre aide lorsqu’ils en ont besoin. Et c’est ce que nous faisons. Nous allons redoubler d’efforts pour perfectionner la technologie de reconnaissance vocale, afin de rendre l’expérience utilisateur la plus intuitive possible. Notre mission est d’éliminer les obstacles et de toujours garder à l’esprit cette vue d’ensemble, afin que les médecins concentrent leur attention sur les patients et pratiquent les meilleurs soins possibles. C’est pourquoi je demande à mon équipe de se concentrer sur la partie immergée de l’iceberg, et pas juste sur le Cloud.

Sources:

L’e-santé au-delà du Cloud

Le Cloud est un acquis. Découvrez l’ambition de Nuance et en quoi ses solutions peuvent révolutionner l’expérience des médecins et des patients.

Decouvrez

Étiquettes : , , , , ,