Une étude sur les DPI met en lumière la façon d’améliorer la satisfaction des médecins

On a beaucoup reproché aux Dossiers Patients Informatisés (DPI) de faire perdre du temps aux médecins. Mais selon une étude récente, les DSI voient désormais le potentiel de ces logiciels hospitaliers et comment palier aux difficultés liées à son usage.
Par
Comment stimuler l’adoption des DPI par les médecins et ainsi améliorer la qualité des soins.

 
D’après une récente étude de HIMSS Analytics, commanditée par Nuance, les décideurs informatiques interrogés voient maintenant le potentiel du DPI et la façon dont les éditeurs et fournisseurs de solutions peuvent réellement aider les médecins à surmonter les difficultés liées à son utilisation.

Alors que l’on a beaucoup reproché aux Dossiers Patients Informatisés (DPI) de faire perdre du temps aux médecins, près de 40% des fournisseurs de solutions de santé investissent dans les technologies qui aideront les médecins à communiquer plus facilement, de manière plus efficace, et à prévenir l’épuisement des professionnels de santé. De notre côté, nous proposons d’améliorer le processus de saisie des données médicales et de stimuler l’adoption du DPI dans les hôpitaux.
 

Améliorer le processus de saisie des données médicales

    Avouons-le, la saisie des données médicales est loin d’être parfaite. Les choses se sont améliorées au fil des ans, mais il reste encore beaucoup à faire pour que les médecins aient ce dont ils ont besoin : des informations patients disponibles rapidement pour les aider à établir le meilleur diagnostic. Pour optimiser l’utilisation du DPI, les décideurs informatiques interrogés investissent dans les outils de mobilité (44%), la documentation clinique assistée par ordinateur (38%) et enfin la reconnaissance vocale (25%). Les médecins sont toujours à la recherche d’une application, d’un outil ou d’une amélioration du flux de travail qui leur redonnera du temps et les aidera à se recentrer sur leurs patients. 82% des fournisseurs de solutions de santé misent sur la sensibilisation et la formation comme principale approche pour améliorer la satisfaction des médecins.
     

    Stimuler l’adoption des DPI par les médecins

      77% des décideurs informatiques interrogés affirment avoir dispensé plus d’heures de formation et avoir recruté du personnel pour améliorer l’adoption du DPI. Est-ce bien réaliste ? Le personnel supplémentaire ne devrait-il pas être dédié à la prise en charge des patients ? D’autant que la dernière chose que les médecins veulent faire, c’est bien de consacrer du temps à apprendre comment mieux utiliser le DPI. Tous les médecins que je connais ont déjà eu leur dose de sessions de formation leur expliquant comment cliquer à travers les champs ou éviter les problèmes informatiques courants. Il doit y avoir un meilleur moyen, par exemple des outils de conception capables d’étendre l’interface utilisateur ainsi que l’expérience utilisateur ; et qui peuvent aussi simplifier l’ergonomie du DPI. Pas de personnel supplémentaire ou de formation nécessaire – imaginez un enfant utilisant un smartphone et vous comprendrez mieux à quoi je fais allusion.

      Des progrès technologiques sont réalisés chaque jour pour faciliter la documentation et la communication en matière de santé. Les nouvelles solutions utilisant l’intelligence artificielle (IA), les applications et les raccourcis qui font gagner du temps aux médecins peuvent avoir un effet viral presque du jour au lendemain. C’est en partie la raison pour laquelle nous avons vu tripler le nombre d’utilisateurs de Dragon Medical One (l’équivalent de Dragon Medical Direct en France), notre solution de reconnaissance vocale basée sur le cloud. Bien sûr, l’IA rend presque parfaite la reconnaissance vocale, mais c’est l’amélioration de l’expérience utilisateur que 97% des médecins recommandent à leurs collègues. Ce qui montre que lorsque les médecins trouvent quelque chose qui leur fait gagner du temps, ils le partagent.
       

      Une étape charnière pour la technologie

        La route est encore longue, mais elle en vaut la peine et est déjà très prometteuse. Les lourds investissements consentis pour un déploiement rapide du DPI et pour renforcer son adoption ralentiront. Les services d’assistance seront toujours garants de la satisfaction des médecins, mais de véritables progrès sont en cours pour les satisfaire. Ceux qui sont déjà à la pointe ont adopté des assistants virtuels. À l’avenir, l’intégration de ces capacités d’enrichissement de l’expérience des médecins aidera finalement les établissements de santé à améliorer la qualité des soins de santé.

        Lire l’article original en anglais : https://whatsnext.nuance.com/healthcare/how-clinicians-can-optimize-ehr-solutions/

        Sources:

        Téléchargez le témoignage

        Réconcilier les médecins avec la technologie numérique, c’est le défi relevé au CHU de Nantes. Découvrez comment en téléchargeant le témoignage de l’établissement.

        Download

        Étiquettes : , , ,