3 conseils pour réduire le temps de production des comptes rendus de radiologie

Les radiologues connaissent la difficulté de répondre aux exigences de la continuité du parcours de soins. Aussi, ils ont été parmi les premiers il y a déjà plusieurs années à trouver dans la reconnaissance vocale un outil pour optimiser les délais des comptes rendus. Depuis les technologies ont évolué et les radiologues, toujours plus sollicités, continuent de miser sur la reconnaissance vocale. Se faisant, ils optimisent l'organisation de leur activité et contribuent à la continuité du parcours du patient
Par
Radiologie et comptes rendus

Le temps consacré à la production des comptes rendus représente la première difficulté rencontrée par les radiologues dans la délivrance des résultats d’examens. La technologie de reconnaissance vocale est privilégiée depuis de nombreuses années par les médecins en radiologie. En effet, ils ont compris que pour gagner en efficience opérationnelle, ils devaient produire leurs comptes rendus de façon autonome. Cependant, toutes les solutions de reconnaissance vocale ne se valent pas. La nouvelle génération de reconnaissance vocale proposée par Nuance est basée sur l’IA et le Deep Learning. Elle apporte une qualité, une rapidité et une précision inégalée.

Depuis la mise en place de Dragon Medical Direct aux Hospices Civils de Lyon (HCL), le délai moyen entre la cotation de l’acte médical et la diffusion/validation du compte rendu est passé de plus de 4 jours à 15 minutes. Voici quelques conseils à suivre pour améliorer les délais des comptes rendus d’examen en radiologie et imagerie médicale.

Opter une solution de reconnaissance vocale rapide et facile à prendre en main en radiologie

Aux HCL,155 médecins radiologues, ont été formés en 45 jours à l’utilisation de la reconnaissance vocale Dragon Medical Direct (Technologie Dragon) un défi relevé grâce à la facilité et la rapidité de prise en main de la solution Dragon Medical Direct. Les médecins n’ont plus besoin d’entrainement, ils sont immédiatement opérationnels, dès la première seconde de dictée.  Un critère indispensable pour des professionnels qui n’ont pas de temps à perdre avec la technologie.

Co-construire son projet et accompagner le changement

Un déploiement est réussi quand la décision d’adopter la reconnaissance vocale émane des futurs utilisateurs. Mais aussi lorsque le projet est construit de façon globale et cohérente. Par exemple, l’équipe projet des HCL a mis en place une stratégie de déploiement basée sur l’accompagnement, la communication et l’implication des équipes métiers. Ainsi, les médecins et les secrétariats avec les équipes IT ont défini ensemble le planning de déploiement.

Mutualisation, suivi et mesure

Parmi les bonnes pratiques développées par l’équipe projet des HCL, on note :

-Pour anticiper les demandes des médecins, une coordinatrice par service a été mandatée. Elle est charge de collecter les mots très spécifiques que souhaitent utiliser les radiologues, hors du champs radiologie existant.

-Un suivi hebdomadaire des durées de dictée a été mis en place pour évaluer l’adhésion et identifier les éventuels problèmes de désaffection.

En savoir plus

Découvrez le témoignage des Hospices Civils de Lyon et comment les imageurs contribuent à la continuité du parcours de soin.

Télécharger

Étiquettes : , , ,

À propos Sandra Logut

Sandra Logut a développé son expertise e-santé depuis plus de 10 ans, notamment auprès d’un éditeur de systèmes d’information santé (#SIH #DPI #RIS #PACS #LIS) en France et au Benelux, puis en exerçant comme consultante pour accompagner les stratégies e-santé des entreprises et des start-up. A titre personnel, Sandra est membre de l’APSSIS, une association qui œuvre pour la sécurité des systèmes d’information de santé.