What’s next:
Santé

×

Tendances Tech eSanté 2018 – Vers la fin du papier ?

Frederik Brabant, Directeur de l’information médicale chez Nuance Communications, explique pourquoi la digitalisation et les dossiers patient informatisés sont au cœur des discussions en 2018.

Par
e-sante-2018-à-quoi-s-attendre-?

L’émergence de nouvelles technologies a permis aux professionnels de santé et aux patients d’appréhender leurs relations avec le système de soins de manière toujours plus intelligente et autonome. Mais les défis que doit relever le secteur de la santé dépassent largement ceux liés à la simple adoption de nouvelles technologies. Pour ce secteur, qui compte parmi les plus gros employeurs au monde, les transitions ne se font jamais aussi facilement que dans des entreprises classiques.

Si la perspective du « 100% zéro papier » paraît encore un peu lointaine, les choses vont sans nul doute s’accélérer en 2018 : objectifs de convergence informatique des GHT, obligations de dématérialisation des factures pour les établissements, enjeux de traçabilité des dossiers patients avec la numérisation et l’archivage numérique. Il est fort à parier que nous devrions voir les choses évoluer cette année.

Mais même si la loi GHT incite à déployer plus largement les systèmes de dossiers patients informatisés (DPI), il faudra aussi veiller à ce que les professionnels de santé les utilisent. Sans cela, un environnement « sans papier » risque de ne pas voir le jour avant de nombreuses années.

Des établissements ont commencé à positionner la reconnaissance vocale au cœur de leur stratégie « zéro papier » pour saisir les informations médicales dans leurs DPI : Hôpital Saint-Joseph à Paris, CHU de Nantes, CHU de Bordeaux, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, CHU de Nancy, CHU de Rennes, CHR d’Orléans, l’Hôpital Européen à Marseille …. Et ils vont être de plus en plus nombreux car les premiers résultats démontrent des gains d’efficience significatifs : meilleure tenue du DPI, documentation médicale conforme aux obligations réglementaires et qualité, moins de temps numérique au profit du temps médical, et bien plus encore.

Accélérer le mouvement vers la dématérialisation des processus à l’hôpital devient inévitable. La combinaison DPI et reconnaissance vocale accompagne cette transformation en facilitant le travail des professionnels de santé qui doivent saisir chaque jour toujours plus de données dans les systèmes d’information.

Lire l'article en entier

More from the editor

Un exemple avec l’Hôpital Européen de Marseille.
L’intelligence artificielle remplacera-t-elle un jour les radiologues ?
Retrouver plus de temps pour les patients et pour la vie personnelle.
Une étude d’HIMSS Analytics montre comment la donne est en train de changer côté DPI.
Les DSI doivent savoir jouer à tous les niveaux : opérationnel, technique, stratégique…et p
90% des outils intelligents dans le futur ajouteront un traitement du langage naturel à leu
Mobiliser l’Intelligence Artificielle pour améliorer les soins aux patients
3 questions à Maître Omar Yahia, avocat à la cour, expert en droit de la santé.
Voici 3 idées à explorer pour délivrer les lettres de liaison à la sortie des patients.
Quels leviers d’efficience à l’hôpital ?
Un exemple avec l’Hôpital Européen de Marseille.
Comment stimuler l’adoption des DPI par les médecins et ainsi améliorer la qualité des soins.
Une étude d’HIMSS Analytics montre comment la donne est en train de changer côté DPI.
Appliqués à la radiologie, l'apprentissage machine et l'intelligence artificielle peuvent produire des outils formés à diagnostiquer de nombreux types de pathologies.
Mobiliser l’Intelligence Artificielle pour améliorer les soins aux patients
L'automatisation et l'intelligence artificielle peuvent nous aider à limiter les erreurs et à exécuter plus facilement des tâches répétitives, afin que nous puissions nous concentrer sur des activités de diagnostic ;
L’intelligence artificielle remplacera-t-elle un jour les radiologues ?
Les directeurs des systèmes d’informations dans les établissements de santé doivent avoir des compétences multiples pour répondre aux nouveaux enjeux informatiques territoriaux.
Les DSI doivent savoir jouer à tous les niveaux : opérationnel, technique, stratégique…et p
La loi sur les lettres de liaison décryptée par un avocat expert du droit de la santé
3 questions à Maître Omar Yahia, avocat à la cour, expert en droit de la santé.
Quelle bonne résolution pour les médecins en 2018 ?
Retrouver plus de temps pour les patients et pour la vie personnelle.
IA, objets intelligents et traitement du langage naturel change la donne dans la santé
90% des outils intelligents dans le futur ajouteront un traitement du langage naturel à leu
Conseils pour les professionnels de santé pour les aider à respecter les exigences qualité sans peser sur le temps médical.
Voici 3 idées à explorer pour délivrer les lettres de liaison à la sortie des patients.
Voir plus d'articles