Créer un codage prédictif efficace avec les bons logiciels PDF et ROC

Le codage prédictif présente de réels intérêts pour le secteur juridique, mais il faut choisir son agence de conversion de documents avec soin afin d'éviter d'être victime des systèmes GIGO.
Par
femme blonde surfant sur un ordinateur iMac

 
Cette semaine encore chez LegalTech, on a beaucoup discuté des dernières découvertes numériques. Mais cette fois le codage prédictif était au cœur des débats.

Pour les novices, le codage prédictif est une technologie d’apprentissage automatique qui utilise une combinaison de recherche par mot-clé, de traitement du langage naturel, de filtrage des données et de techniques d’échantillonnage afin d’automatiser certains processus d’examen de documents dans le secteur juridique. L’objectif du codage prédictif est de réduire le nombre de documents électroniques qui doivent être évalués par des personnes physiques pour estimer leur pertinence au sein d’une affaire juridique. Cette fonction est particulièrement importante dans le secteur juridique dans lequel le volume des informations stockées de manière électronique ne cesse d’augmenter.

« 95 % des procès sont trop petits pour le codage prédictif », d’après le commentaire sur Tweeter d’un membre de jury.

Ce commentaire, hors contexte, peut être interprété de plusieurs manières. On pourrait par exemple penser qu’il met en garde contre un excès de zèle. Ou il pourrait simplement signifier que la technologie de codage prédictif n’a pas encore évolué au point de s’adapter à la majorité des enquêtes.

Quelle que soit l’intention initiale du commentaire, je pense qu’il souligne un point important. La technologie doit servir l’entreprise, pas la conduire.Souvent, dans notre envie d’améliorer notre productivité et notre efficacité grâce à la technologie, nous avons tendance à ne pas voir les évidences et à nous demander si une solution en particulier est logique en termes professionnels.

Ces évidences, dans le cas des enquêtes électroniques, peuvent par exemple être certaines solutions de traitement de documents en place depuis longtemps, mais qui créent des problèmes dans les processus d’enquêtes et en réduisent la productivité tout en produisant des coûts invisibles.

Par exemple, les outils PDF et ROC sont tous deux indispensables au traitement des ISE (informations stockées électroniquement) et influencent grandement le succès des nouvelles technologies (comme le codage prédictif) qui sont sensibles à la qualité des données contenues dans les documents. Ces outils constituent les premiers éléments indispensables à la conversion des images et des documents papier en contenu indexé, mais peuvent introduire des erreurs dans le codage et le rendre illisible s’ils ne sont pas adaptés à l’environnement juridique. Si les technologies que vous utilisez comme bases pour de nouvelles solutions révolutionnaires ne sont pas capables de répondre aux besoins de ces solutions et des utilisateurs, vous gaspillez vos ressources dans le meilleur des cas, ou vous portez préjudice à votre productivité, votre efficacité et la réputation de votre entreprise dans le pire des cas.

Avez-vous déjà évalué vos solutions de divulgation électronique ? Si oui, je vous suggère également d’évaluer votre logiciel PDF actuel et vos outils de ROC afin de vous assurer que vos efforts ne soient pas victimes des systèmes GIGO (garbage in, garbage out).

Sources:

En savoir plus

Apprenez en plus sur notre logiciel professionnel convertisseur document pour vous protéger de GIGO.

Decouvrez

Étiquettes : ,